Corsaires entre Boulogne et Ostende pendant le premier Empire.

cover_fr_2001Ce livre nous raconte l’histoire incroyable et totalement inconnue des corsaires à l’époque napoléonienne, quand la Belgique faisait partie de la France. En partant des quelques 50 corsaires qui ont fréquenté le port d’Ostende, l’auteur a pu identifier leurs armateurs et beaucoup d’hommes d’équipage qui servaient sur les navires corsaires armés à Boulogne, Calais, Dunkerque et Ostende, mais de temps en temps aussi à Amsterdam et à Harlingen.

Ce n’étaient pas seulement des hommes dans la force de l’âge, mais aussi des sexagénaires, et des enfants entre 10 et 14 ans, déjà mousses.

Les Français et les Anglais s’étaient déjà affrontés sur mer pendant la Guerre de Sept Ans (1757-1763), où les colonies d’Amérique et d’Asie étaient en jeu. L’expansion française pendant la Révolution était un nouveau prétexte pour les Anglais et leurs Alliés de faire revivre les vieux fantômes.

La guerre de course était strictement légale. Les Tribunaux de commerce y avaient le dernier mot, et en cas de recours, le Conseil des Prises à Paris.

Le gouvernement n’y gagnait que peu, mais c’était une manière facile de mener la guerre économique.

ISBN : 978-90-735160-07, Bruges 2015, 320 pages, 28 cm, illustrations, € 45.-

Télécharchez ici l’introduction du livre(PDF – 1Mb)